INfos mazout et indices des prix

infos mazout du 17 janvier 2018

Aux Etats-Unis la fin de l'année 2017 a été exceptionnellement froide, ce qui a affecté l'activité de l'industrie pétrolière américaine. La production devrait augmenter de façon signifiante en 2018, étant donné que les prix élevés du pétrole ne rendent pas seulement profitable la production de l'huile de schiste mais aussi la production en eau profonde et dans les zones de sables bitumineux au Canada. Une rapide croissance de la production de pétrole des pays qui ne font pas partie de l'OPEP, en particulier aux États-Unis et au Canada, est le plus grand risque pour l'OPEP.
En ce qui concerne le développement du marché, les opinions des analystes divergent cependant actuellement. Alors que certains analystes voient la possibilité d'un fin de l'accord des producteurs en été, d'autres s'attendent toujours à ce qu'il y ait en 2018 un net déficit de l'offre et donc que les prix restent en hausse. En particulier, la forte croissance économique attendue pourrait entraîner une forte croissance de la demande de pétrole en 2018.
Actuellement, la faiblesse du dollar américain augmente aussi la demande de pétrole. Les cours du pétrole poursuivent donc leur hausse.

infos mazout du 16 janvier 2018

Les sanctions des Etats-Unis contre l'Iran restent suspendues. Néanmoins, les prix du pétrole n'ont pas connu jusqu'à présent une nette correction de baisse. Ils restent  dans leur tendance haussière. Le recul des stocks aux États-Unis et dans d'autres pays de l'OCDE diminue l'offre sur le marché du pétrole.
Avant le week-end, l'euro a bondi face au dollar au niveau le plus haut depuis trois ans. Le dollar s'est trouvé sous pression aussi par rapport à d'autres monnaies, ce qui rend moins chers les contrats à terme de pétrole pour les acheteurs en dehors des États-Unis, augmentant la demande du côté de ces investisseurs. Par conséquent, l'EUR/USD plus ferme favorise une progression des prix du pétrole aujourd'hui. C'est la raison pour laquelle le pétrole a déjà atteint ou même dépassé les hausses enregistrées vendredi matin.
L'activité de l'industrie pétrolière américaine augmente sur fond de hausse des prix. La semaine dernière, le chiffre des installations de forage actives aux Etats-Unis a augmenté au niveau le plus élevé depuis début septembre 2017. Les experts estiment que les Etats-Unis pourront augmenter la production de pétrole au cours de l'année à plus de 10 mbpj.

infos mazout du 15 janvier 2018

Les investisseurs attendaient la décision des États-Unis sur de nouvelles sanctions contre l'Iran.  Le président américain Donald Trump a finalement décidé d'abandonner les nouvelles sanctions contre l'Iran. Par conséquent, les contrats à terme à Londres et à New York ont reculé.
Mais, les marchés pétroliers ont été sous contrôle de développements haussiers. Une baisse de la production pétrolière vénézuélienne, la baisse des stocks ont rendu les prix vulnérables aux mouvements de hausse. Par conséquant le prix ont atteint leurs plus haut depuis décembre 2014. Toutefois, le marché est considéré comme surchauffé et les experts avertissent que l'accord de l'OPEP pourrait être instable. Vu l'offre de pétrole plus étroite et les prix élevés, l'OPEP fait lentement route vers une situation que l'organisation voulait éviter. Les experts avaient prédit un boom de la production d'huile de schiste américain. Le niveau actuel des prix pourrait nettement accélerer la croissance de la production, tandis que la demande devrait être freinée par la hausse des prix. Alors que l'OPEP continue à limiter sa production, d'autres pays pourraient prendre des parts de marché.  Il reste actuellement à voir si une discussion au sein de l'OPEP se pose d' apaiser les réductions de la production et d'augmenter légèrement l'offre. De toute façon, le niveau élevé des prix rend plus probable l'entorse des producteurs aux obligations accordées. Si les pays commencent à tricher, les acteurs du marché  pourraient considéré comme un signal que l'accord se désagrège.

infos mazout du 12 janvier 2018

Le marché américain est un des marchés les plus importants pour les participants au marché du pétrole. Pas seulement parce que les États-Unis est le premier consommateur de pétrole du monde, mais aussi parce que le pays est le troisième producteur de pétrole du monde. En outre, les données sur les stocks et la production de pétrole aux Etats-Unis sont relativement transparentes. Les données hebdomadaires sur les inventaires de pétrole aux Etats-Unis ont montré ces dernières semaines une tendance ininterrompue de diminution des stocks. Ce ne sont pas seulement les stocks de pétrole brut qui ont chuté au niveau le plus bas depuis longtemps mais aussi les stocks totaux (incluant les inventaires de produits) ont nettement reculé enregistrant leur plus bas depuis juin 2015. 
L'OPEP et d'autres pays producteurs veulent continuer à réduire leur production au moins jusqu'à la mi-année. Sur fond de recul des stocks globaux, l'influences des risques géopolitiques a augmenté, étant donné que des perturbations de production maintenant ont un effet plus grave sur la situation de l'offre.

infos mazout du 11 janvier 2018

La forte baisse des stocks americains de pétrole confirme à nouveau que l'offre, sur le marché, est actuellement plus étroite. Vu les réductions de production par l'OPEP et d'autres producteurs et la forte demande, on doit recourir aux stocks de pétrole. A Cushing, en Oklahoma, les stocks sont déjà à leur plus bas niveau en trois ans et il paraît que les inventaires continuent à reculer.
Les attentes à l'égard des réserves mondiales pour 2017 et 2018 sont révisées vers le bas. Celà indique qu'on table sur un déficit de l'offre en 2018 plus signifiant qu'attendu. L'EIA s'attend à ce que la demande de pétrole croisse en 2018 de +1.72 mbpj.
La combinaison d'une baisse continue des stocks de pétrole, les attentes d'une demande forte de pétrole, une bonne croissance économique, les réductions de production par l'OPEP et d'autres producteurs et les risques géopolitiques - dont la possibilité de nouvelles sanctions contre l'Iran - accordent au marché aucun répit.

Ces indications, sans engagement, reposent sur le prix indicatif du jour pour une livraison franco citerne de 4'000 litres de mazout extra-léger, TVA, taxe Co2 et RPLP incluses.
Source : Office fédéral de la statistique
Calculation : Union Pétrolière, Centre Information Mazout, 1008 Prilly

Mazout : consommation annuelle 3001-6000l
Gaz : type de consommation II pour maison individuelle
Electricité : type de consommation V pour maison individuelle
Pellets : prix pour 6000 kg